Lions Club Bourges doyen.Forum de communications entre membres

L'amitié est de rigueur dans le club

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

25 octobre Voyage à TOULOUSE Visite ATR 42 & 72

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

Admin
Admin
25 octobre Voyage à TOULOUSE Visite ATR 42 & 72
Cette visite sur deux jours a été organisée par notre Past Président André.
Nous étions 11 à y participer, André qui en avait profité pour faire une réunion était parti du matin, notre ami Jean Guiard, lui était parti seul de Guéret, et les 9 autres dans un véhicule 9 places loué à Super U et dont le chauffeur était naturellement Christian notre Superman. Après 40 Km Christian qui avait pensé à tout (???) s'aperçut qu'il avait simplement oublié son GPS. Qu'à cela ne tienne, chacun s'engageait à le guider jusqu'à l'hôtel en utilisant son portable. Christian Djellouli ne se faisait déjà plus de soucis, il dormait profondément bien calé par Guy.Un petit arrêt en route pour soulager ses envies fut le bienvenu et permit à Christian d'émerger.l'arrivée sur Toulouse fut un peu plus compliquée; Superman était plein d'attention mais manifestement les GPS des différents téléphones ne donnent pas tous la même direction à moins que ce ne soient les utilisateurs ; toujours est il qu'après être passés 4 fois devant l'hôtel, chacun s'exprimant rigoureusement de la même façon "je te dis que c'est pas par la" Razz on finit par retrouver l'hôtel, André qui attendait et était inquiet pour Jean, qui en fait était au repos dans sa chambre depuis longtemps.
Un petit rafraichissement bienvenu , heureusement nous attendait.
Départ pour le restaurant, André était le guide et menait tout le monde bon train; il fallait suivre! heureusement il nous avait dit je vous emmène dans un resto spécialisé dans la gastronomie toulousaine, chacun voyait déjà le cassoulet tout fumant dans son assiette; mais ce n'était qu'un rêve.Durant notre trajet, étant en retard, André avait pris soin de téléphoner pour réserver la table. Bien! sauf que le numéro de téléphone n'était pas le bon, mais celui d'un autre restaurant; adieu cassoulet et saucisses de Toulouse, non non nous disait André ce sont mes copains qui m'ont expliqué ou c'est; vous pouvez me faire confiance.
Arrivé, donc à bon pas, j'en avait plein les pattes, le resto spécialiste de la gastronomie toulousaine était un écailler Wahhh! bonjour le cassoulet!!!!;
Mais surprise, s'il y avait bien des huitres très bonnes au demeurant, après l'entrée chacun choisit sa spécialité toulousaine, la même bien connue "la cote de bœuf" c'est bien connu! mais qu'est ce que c'était bon!! bounce
Si certains parlèrent de prolonger la soirée, finalement tout le monde rentra gentiment à l'hôtel et regagna sa chambre.
Le lendemain départ pour la visite de la chaîne de fabrication. On n'avait toujours pas de GPS, André explique vaguement la route à prendre et finalement nous dit "vous me suiver"; Jean avais son GPS bien programmé (les anciens sont souvent bien plus prévoyants); nous on suit André; sauf que le flux de circulation n'est pas celui de Bourges et arriva ce qui devait arriver, André, comme d'habitude fonçait; et nous on ne voyait plus et à la première sortie Superman, le malheureux pris la mauvaise, il faut dire que tout le monde lui disait c'est par la; si bien qu'on se retrouva dans la direction inverse de la bonne et pour en sortir Bonjour!
Tous les téléphones étaient en action et chacun disait c'est par là ou c'est de l'autre coté; Christian
s'énervait tout en restant calme; et d'ailleurs on finit par arriver au bon endroit avec en gros une heure de retard; Jean paisible nous attendait.
Je ne vous ferai pas le détail de la visite très intéressante guidée par le Directeur Didier Mathely qui nous expliqua dans le détail l'organisation du groupe ATR et celle de la chaîne de motage; on peut lui dire un grand merci d'avoir bien voulu répondre à toutes les questions qui lui ont été posées.
On part tous ensemble pour le centre de Toulouse et la, oh miracle, on ne se perd jamais de vue, c'est vrai qu'André nous avait donné rendez vous devant le Macdo de la place du Capitole. Christian s'était garé sur l'emplacement réservé aux taxi place Thomas Wilson, et nous arrivâmes sous une pluie battante par la rue Lafayette exactement au MacDo cité par André où nous attendîment sous les parasols du MacDo; André lui s'était dirigé vers le Parking du Capitole comme Jean.
André arriva, enfin, et nous dit rendez vous à la Mare aux Canards rue des Gestes. Il était déjà presque 13 heures. Jean n'était toujours pas la, il tournait, Guy l'avait déjà vu passer trois fois. Il décida donc de l'attendre, lui téléphonant toutes les dix minutes pour savoir où il était; la réponse était j'ai déjà raté l'entrée du parking deux fois et là je suis complètement paumé. dix minutes plus tard nouvel appel; "Guy je suis tellement loin de la place du Capitole, paumé, j'en ai marre, rejoins les autres je rentre à Guéret": toujours sous la pluie sans parapluie, Guy rejoint la Marre au Canards trempé comme une soupe.il annonce que Jean a décidé de rentrer sur Guéret. Le cassoulet arrive à point, un fumet à en faire trembler les narines; les discutions et les plaisanteries vont bon train n'épargnant point Guy qui est toujours transi et à qui on dit que çà ne servait à rien d'attendre, qu'il aurait du suivre les autres etc; etc; manifestement il était un peu énervé et ne manqua pas de critiquer gentiment l'organisation; décidément les jeunes n'ont plus la sagesse des vieux! Nous avions attaqué le cassoulet quand tout à coup, qui arrive, Jean tout souriant, tout heureux de dire "si je n'avais pas dit à Guy que je partais il n'aurait jamais mangé" ah les anciens, quelle sagesse.au fur et à mesure de l'avancement du déjeuner, les plaisanteries montèrent créant une ambiance rarement égalée dans les statutaires; le climat estudiantin revenait à grand pas sans pour autant en arriver aux chansons grivoises; a 15 heurs on sortit de table et on regagna les voitures, toujours sous la pluie; Christian s'inquiétait , la voiture n'était elle pas déjà à la fourrière? certainement on aurait pour le moins un Pv; mais rien de tout cela, c'était la journée du 76ème congrès du parti socialiste et la police était sans aucun doute entièrement mobilisée pour l'évènement; donc pas de fourrière, pas de PV, on pouvait reprendre la route pour Bourges mais toujours sans GPS. Chacun ressortit son téléphone, chacun, deux surtout que je ne nommerai pas avais des avis totalement différents, et arriva ce qui devait arriver nous nous retrouvâmes sur l'autoroute de Montpellier; pour sa défense l'un nous adit que c'était un raccourci ??? il fallu sortir de l'autoroute pour revenir sur nos pas; "c'est à droite", "non c'est celle de gauche" "je te dis que non" ; Christian pensait sans cesse au GPS qui était resté à la maison et le coyote qui n'arrêtait pas de siffler; il finit par le couper. mais dans tout çà on s'est une fois de plus engagé vers Montpellier Christian s'en apercevant rapidement nous mis sur la bonne voie.
Où était André? avec son GPS il avait du prendre au moins une et demie d'avance? Pour certain, plus; et bien non il s'était aussi planté et n'avait qu'à peine trois quarts d'heure quand on était à Montauban, il n'avait pas passé Brives, alors que jean était déjà à Limoges.Un petit arrêt en route, le sommeil avait gagné le Président et ses ouailles, seuls Christian et Guy étaient attentifs à la route, sous la pluie jusqu'à Chateauroux. Un dernier raccourci par Argenton Reuilly et nous rejoignons Saint Florent vers 21h30; Jean devait déjà dormir?
Des sorties comme celle là il ne faut pas les manquer, ce fut un véritable régal; en plus cela permet de mieux se connaître et de souder l'amitié dans le Club. Je crois que ce sera un des grands souvenirs de la vie au club.
merci les copains, Guy

 25 octobre Voyage à TOULOUSE Visite ATR 42 & 72  24686



















[right]

https://bourges-doyen.forum-actif.net

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum